Misez sur le cactus pour avoir un jardin pas comme les autres

Décider d’introduire plusieurs variétés de cactus dans son jardin implique certaines mesures à prendre et un minimum de connaissances à mettre en pratique. A la différence des autres plantes où l’abondance d’eau est la condition de réussite, le cactus est tout à l’inverse car il résiste mal à un excès d’eau. L’adopter sous les latitudes tempérées est également un défi, car elle reste fragile face au gel de l’hiver.

En savoir plus sur la plante à choisir

Les Cactacées appartiennent à la famille de plantes dicotylédones. Leur spécificité vient de leurs formes curieuses et surprenantes. Elles ne comptent pas moins de 2000 espèces. La hauteur varie, par exemple, de 0,5 cm à plus de 15 m pour les saguaros. Elles se présentent sous 5 grands types morphologiques :

  • les cactus primitifs dont l’apparence reste un arbuste avec des feuilles,
  • les Opuntias qui se caractérisent par des tiges et des feuilles sous forme de raquettes,
  • les cactus globuleux de forme sphérique,
  • les épiphytes à tiges aplaties dont la particularité est de se développer sur d’autres plantes.
  • Les colonnaires dont la forme ressemble à des cierges, vu leurs tiges épaisses et allongées.

Le mieux est de s’adresser à des spécialistes qui sont à même de vous conseiller sur les variétés à mettre dans votre jardin. Si vous avez tendance à oublier d’arroser votre jardin ou si vous êtes souvent absent, cette plante est ce qui vous convient le mieux.

Une composition florale pour une création originale au jardin

Il va de soi que vous aurez à prévoir un espace spécifique car les besoins en eau ne sont pas les mêmes pour toutes les plantes. Peu nombreux sont ceux qui savent apprécier le Cactus comme il se doitQue l’espace disponible soit suffisante ou pas, l’astuce réside dans le choix des cactus à planter et à les répartir de façon harmonieuse dans cet espace. Vous pourrez alors mélanger différentes espèces pour leurs formes, leurs tailles et les couleurs variées. Pour mettre en valeur vos cactus, vous pouvez les mettre ensemble des convolvulus et des yuccas, associés à d’autres plantes rampantes des terrains secs, comme une citrouille.

Techniques culturales pour la plus grande satisfaction possible

La majorité des cactus apprécient une exposition ensoleillée, aussi, aurez-vous à prévoir un emplacement dédié où les courants d’air froids n’ont pas cours. Il est également préférable que cet emplacement soit plutôt sur un talus que dans une cuvette de jardin.

Il faut évidemment éviter de trop serrer les plantes et de jouer sur les formes de sorte que les espèces globulaires alternent, par exemple, avec les espèces colonnaires.

Pour bien se conformer aux exigences des cactus, le sol doit avoir un ph situé entre 5 et 6,5 et doit comporter 30% de minéraux drainants tels que le sable de rivière grossier. Vous pouvez à l’occasion ajouter de vieilles tuiles concassées ou des écorces de pin. A ce propos, vous devez arroser au pied de la plante copieusement mais veiller à laisser sécher la terre entre les arrosages.

Des problèmes à gérer au mieux

Outre la bonne mesure qu’il faut assurer pour les arrosages, des problèmes peuvent affecter votre coin cactus. En effet, certaines maladies attaquent cette plante surtout dans le milieu environnemental qui n’est pas le sien. La pourriture et les champignons sont la plupart du temps dus à des arrosages excessifs. Le flétrissement, quant à lui, a pour principale cause le manque d’eau. L’étiolement est surtout dû à un manque d’ensoleillement. De plus, des insectes et des parasites tels que la cochenille, les poux de racines et les pucerons peuvent aussi faire des ravages irréversibles sur les cactus.

Leave a comment