De la ciboulette dans son jardin pour plus de verdure et un parfum enivrant

La ciboulette a pour nom scientifique Allium schoenoprasum. Cette herbacée vivace bulbeuse de la famille des alliacées est une plante aromatique venue d’Orient où elle était déjà utilisée dans l’Antiquité. Reconnue pour ses qualités gustatives, cette plante très odorante a des feuilles fines creuses de 15 cm de haut. En été, ses feuilles effilées portent à leur sommet des ombelles sphériques roses ou violacées.

Les caractéristiques de la plante

Plante essentielle du jardinier, la ciboulette peut se cultiver au potager, en pot, sur un rebord de fenêtre ou dans un massif ornemental. On lui attribue divers noms dont la civette, appétit, fausse échalote… Elle détient souvent une place prépondérante dans un jardin. Cependant, cette plante ne résiste pas au gel hivernal, mais grâce l’hibernation de sa souche, elle peut renaître au printemps. Si les températures de l’hiver restent par contre supérieures à 10°C, elle a encore toutes ses chances de continuer à pousser.

Un jardin odorant dont la verdure est optimisée

La ciboulette est incontestablement une plante amie du jardin de par ses diverses caractéristiques. Elle est un arôme de premier ordre pour accompagner les sauces, les omelettes, les salades et les fromages frais. Quand elles sont hachées, les feuilles parfument, en effet, divers mets dont les soupes et le fromage blanc.

La ciboulette se cultive de mai à octobre sur des sols fertiles, frais, peu humides et bien drainés. Elle pousse mieux au soleil mais supporte aussi les expositions ombragées. On entretient une bonne récolte en enrichissant le sol à l’automne précédant la plantation.

Entretenir pour avoir des réserves à portée de main

Tout savoir sur la CibouletteLa ciboulette se sème en lignes espacées de 15 à 20 cm. Il faut alors bien tasser le sol. Les jeunes plants sont mis en terre et immédiatement arrosés. Les plantules issues de la pépinière sont repiquées soit en ligne de tous les 20 cm, soit ponctuellement aux emplacements choisis par le jardinier.

La particularité de la ciboulette est qu’elle se présente en touffe et on peut la diviser pour avoir d’autres parties qui peuvent être replantées. Ainsi, aussi bien au jardin que dans le pot, les plants peuvent se régénérer juste en coupant la touffe en 2 ou plus pour repiquer les divisions ainsi obtenues ailleurs.

Vous pouvez récolter les feuilles odorantes au fur et à mesure de vos besoins et en coupant les feuilles, vous renforcez la vigueur de la souche. Vous pouvez récolter vos propres graines en coupant les fleurs soit pour en faire des semences ou pour les consommer dans les salades.

Les problèmes causés par les parasites

Divers parasites attaquent la ciboulette. Parmi ceux-ci, on peut mentionner la mouche de l’oignon, les thrips et la teigne du poireau. Il n’est pas indiqué de la planter près des alliacées qui sont sujettes aux mêmes parasites. Ainsi, il vaut mieux l’éloigner de l’oignon, de l’échalote et de l’ail.

En revanche, réaliser une bonne association de cultures permet une symbiose entre la ciboulette et les autres plantes. Elle peut alors être plantée associée à la carotte, la tomate, le concombre, le cornichon et le céleri. Associée à un rosier, elle éloigne les pucerons et la menace de la maladie des taches noires.

Leave a comment