Comment entretenir les outils de jardinage motorisés ?

Tout comme le fait d’apporter une attention particulière aux plantes de votre jardin, vous devez également considérer l’importance d’un bon usage et d’un entretien adapté de vos outils de jardinage. Bien que certains ustensiles manuels de base ne requièrent que quelques nettoyages récurrents pour avoir une durée de vie plus longue, d’autres outils nécessitent des soins plus spécifiques pour continuer à être efficaces dans leurs tâches. Tondeuses électriques, autoportées, débroussailleuses… Ces machines, performantes telles qu’elles sont, exigent un sérieux traitement pour bien contribuer dans vos travaux de jardinage et paysagisme.

Il faut bien entretenir les outils de jardin motorisés

Quel est l’intérêt d’un bon entretien ?

Contrairement aux outils manuels, dont le fonctionnement et les performances dépendent du savoir-faire de l’utilisateur, les outils de jardinage motorisés sont équipés de moteurs qui assurent leur fonctionnement. Par conséquent, pour qu’ils puissent continuer à fonctionner, il faut accorder de l’importance sur l’état de leurs moteurs et mécanismes. Autrement, un appareil de ce genre qui est non entretenu sera contre-productif et peut occasionner des accidents.

Ce qu’il faut savoir c’est que l’entretien de ces outils peut varier selon le type de moteur (électrique, à essence, diesel). Donc, il est important pour l’utilisateur de bien lire le mode d’emploi livré avec l’appareil pour appréhender l’utilisation et l’entretien de celui-ci.

Si des pièces à remplacer sont à prévoir, il faut aussi bien vérifier la référence du moteur et de l’appareil en question, et se tourner vers un fournisseur en pièces détachées pour tondeuses

Les bases pour entretenir un moteur électrique

Puisqu’on parle avant tout de moteur électrique, la première règle à savoir c’est de faire très attention avec l’usage de l’eau lors du nettoyage de la machine. Pour retirer les saletés, utilisez juste une éponge humide au lieu d’un jet d’eau qui pourrait éclabousser partout sur les circuits. C’est un nettoyage que vous devriez prévoir après chaque utilisation de l’appareil. Pour les bouts de terre qui persistent sur le carter du moteur, servez-vous d’une spatule pour les retirer plus facilement.

Certains symptômes peuvent aussi survenir et indiquent des baisses de performance de la part du moteur. Par exemple, si le moteur ne tourne pas correctement, il faut vérifier l’état du câble d’alimentation, il se peut qu’il soit défaillant. Si ce n’est pas le cas, alors le problème peut venir du boîtier de commande. La troisième possibilité concerne également le condensateur, qui est peut-être en fin de vie.

Les entretiens nécessaires chez un moteur thermique

Pour les machines à moteur thermique, le mode d’entretien peut varier selon le type du moteur : à essence ou diesel. Cependant, certaines pratiques devront être adoptées dans les deux cas pour un entretien adéquat. Ce qui est le cas avec la vidange, qui doit être effectuée une fois en fin de saison au minimum. Il faut savoir que la fluidité de l’huile est un élément clé pour le bon fonctionnement du moteur.

Si le moteur a du mal à démarrer ou ne tourne pas correctement, il se peut que la bougie soit encrassée. Par conséquent, il faut la dévisser et nettoyer les électrodes à l’aide d’une brosse métallique. Si après cette manœuvre, la bougie reste défaillante, alors pensez à la remplacer. Une vérification régulière de cet élément est aussi nécessaire au moins deux fois en une saison.

Le filtre à air peut aussi accumuler des débris au fil du temps, et il doit être nettoyé pour optimiser la carburation.

Leave a comment