Le laurier rose pour agrémenter votre intérieur ou votre jardin

Le laurier rose est une plante originaire de l’Afrique du Nord et d’Asie du Sud-est. Connu pour son feuillage persistant, il est aussi réputé pour sa toxicité. Voici notre petite fiche pratique pour vous aider sur la manière de le planter et de le cultiver pour embellir votre intérieur ou jardin.

Où le planter ?

Le laurier rose peut se planter en pleine terre dans les régions au climat chaud et sec. Il sera pourtant plus comblé dans un bac au balcon ou sur une terrasse, dans les régions au climat plus frais. Pouvant atteindre les 2 à 5 mètres, cette plante est idéale pour former une clôture libre dans votre jardin ou s’en servir en guise de brise-vue. Ses variétés naines n’atteignant pas plus d’un mètre se plantent généralement en pot. Aussi, pour garder une touche de verdure dans votre espace extérieur tout au long de l’année, optez pour ce végétal, ses feuilles sont solides et peuvent virer aux couleurs panachées.

Comment le préserver ?

Le Laurier Rose dans toute sa splendeurLe laurier rose nécessite peu d’entretien, il peut vivre aussi bien dans une serre que sous une véranda. Le soleil du mois de mai à octobre favorise pourtant sa floraison. Ainsi, vous bénéficierez de la vue de ses belles fleurs en trompette de couleur abricot, saumon, rouge, rose, blanc et jaune, en plus de son doux parfum dans votre jardin.
Par contre, durant les mois d’octobre à avril, ce végétal planté en région à climat doux aura besoin d’une terre de jardin drainée. Une grelinette serait le parfait outil pour s’en occuper. S’il est planté en pot, un mélange de terreau de fumier, de terre de jardin et de sable en quantité égale serait l’idéal. Au printemps, il faut juste faire un rempotage, c’est-à-dire changer la terre en surface.

Son entretien

En tant que plante rustique, le laurier rose ne requiert guère d’entretien, mais le printemps est la saison idéale pour lui donner un coût de fraîcheur. Cela favorisera la pousse d’un plus beau feuillage et de belle densité. Si à l’arrivée de cette saison votre plante présente un aspect désordonné, il suffit de le tailler.
De mars à avril, les végétaux plantés en bac seront élagués jusqu’à la moitié de chaque branche pour que leur feuillage s’étoffe. Pour les jeunes branches, pincer le bout de leurs tiges favorisera leur ramification. Par ailleurs, arrosez vos plantes avec de l’engrais liquide tous les dix jours. Si cela doit être fait abondamment durant les journées très chaudes et sèches, il faut le limiter pendant l’automne, en évitant de mouiller ses feuilles durant le travail.

Maladies et parasites

Il se pourrait que certains insectes nuisibles comme des cochenilles, des pucerons ou des thrips peuvent dévorer votre joli laurier rose. Dans le cas des pucerons, ils marquent l’existence de nids de fourmis, car ces dernières adorent les élever. Pour défendre vos plantes de ces parasites, élevez des prédateurs naturels dans votre jardin, quelques coccinelles feront par exemple l’affaire.
Il peut aussi arriver que votre plante soit affectée par la pourriture, le chancre… Pour la soigner, il suffit de couper les parties endommagées pour ensuite les brûler.

Leave a comment