Comment reconnaître un chêne truffier ? Tous nos conseils

Comment reconnaître un chêne truffier ? Tous nos conseils

Le chêne truffier étant également appelé diamant noir, on s’imagine mal qu’il s’agit d’un champignon, lorsque le prix au kilo avoisine les 500€ ! Le cavage, c’est-à-dire la recherche de truffes, est une opération hasardeuse. On n’est jamais sûr d’en trouver, et quand bien même on en trouve, on tombe souvent sur des truffières privées où l’on ne peut pas se servir. On trouve généralement des truffes sous les noisetiers et plus souvent sous les chênes. Pour reconnaître un chêne truffier, il faut mettre en œuvre des techniques, souvent complexes, et sans aucune garantie de résultat.

Faire appel au flair d’un animal

La technique ancestrale de cavage était de se fier au flair d’un animal préalablement dressé pour reconnaître un chêne truffier.

-Le cochon

Comme la truffe émet un léger parfum assimilable à celui d’une truie en chaleur, le cochon parvient facilement à repérer les chênes truffiers. Toutefois, en plus d’être particulièrement lents, les cochons se fatiguent également très vite. S’ils peuvent flairer sans difficulté les chênes truffiers, ils ne peuvent pas se permettre d’en cueillir suffisamment.

-Le chien

Plus tard, les chercheurs de truffes ont préféré faire appel au flair du chien. Au lieu de le dresser pour la chasse, vous devez aiguiser son odorat pour qu’il puisse flairer et reconnaître un chêne truffier. Mais attention à ce que le chien ne se laisse pas distraire par l’odeur de gibier, il doit pouvoir se concentrer exclusivement sur les truffes.

-Une mouche

Certains insectes sont naturellement attirés par le parfum qui émane de la truffe. Les plus grands chasseurs de truffes se font aider par une mouche pour repérer les chênes truffiers. On reconnait cette mouche à ses ailes dans un camaïeu de marron, mais aussi à son corps plus étiré que la moyenne.

Avoir un bon sens de l’observation

Reconnaitre un chene truffier, pas si simple hein ? Allez, on est là pour vous aider
Reconnaitre un chene truffier, pas si simple hein ? Allez, on est là pour vous aider

Certains chasseurs de truffes se passent d’animaux pour flairer le champignon. Les chênes truffiers se reconnaissent à certains signes. D’abord, un chêne truffier est souvent isolé, vous ne trouverez pas de végétation sur son périmètre. Vérifiez également près des racines. Vous devriez trouver un amas de mousse. À ces signes, vous êtes peut-être sur la piste d’un chêne truffier. Si, en plus de cela, vous apercevez quelques mouches larges aux ailes marron ou beiges zigzaguer près de la racine de l’arbre pour essayer d’y pondre ses œufs, il y a de fortes chances qu’il s’agit bien d’un chêne truffier.

Chercher au bon endroit, au bon moment

Vous ne risquez pas de trouver des truffes toutes les saisons. Ces champignons rares se cueillent en début d’année, en janvier et février, où elles atteignent la bonne maturation et sont le plus parfumées. Si vous vous y connaissez en arbre, les chênes truffiers sont généralement le chêne vert et le chêne pubescent. Repérez ensuite, au pied du chêne, une zone marquée, comme si la végétation y était brûlée. Généralement, c’est la truffe qui empêche le développement de toute végétation à son endroit. Commencez le cavage à cet endroit, généralement situé entre les racines et les radicelles.

Leave a comment