Le b.a.- ba du rempotage d’une orchidée

Prendre soin des plantes décoratives de la véranda ou faire du jardinage est assurément une occupation enrichissante et relaxante. Rempoter une orchidée est une opération que nous voudrions bien réussir pour faire durer le plaisir de contempler cette plante tropicale désormais bien acclimatée sous nos latitudes. Il faut pourtant bien faire attention car rempoter une orchidée, cette plante exotique, ne s’improvise pas. Délicate, elle se fragilise si l’opération est trop fréquente.

Pourquoi rempoter l’orchidée

Il vaut mieux opter pour le pot en plastique plutôt que le pot en terre D’une manière générale, le rempotage se fait tous les deux ans. Vous pouvez rempoter une orchidée à n’importe quel moment de l’année mais il faut nécessairement que cela soit après la floraison. C’est par cette opération que vous pouvez remédier à l’excès d’arrosage ou à une trop grande rétention d’eau dans le pot d’origine.

En tous les cas rempoter une orchidée est vital pour la plante. Cela permet aux nouvelles pousses de se développer et donner la hampe florale qui distingue l’orchidée de toutes les autres fleurs. Ainsi, quand elle a pu être débarrassée des racines pourries, la plante dans un nouveau pot plus grand et un substrat frais est prête à s’engager dans ses prouesses florales. Ainsi c’est un nouveau cycle qui s’enclenche, car au fil du temps, la plante se développe mais parallèlement, le substrat qui la nourrit se décompose rendant le drainage moins efficace.

Les précautions à respecter pour réussir un rempotage

Rempoter une orchidée confirme l’idée que de toutes les plantes d’intérieur, l’orchidée est l’une des plus délicates et le plein soleil ne lui réussit pas toujours. Il faut avoir l’œil sur les feuilles abîmées, sur le matériau drainant et surtout sur le système racinaire qui peut entraîner l’asphyxie de la plante. Ainsi, le fond du pot doit être garni avec soin pour permettre aux copeaux – tels que l’écorce de pin compostée – de bien remplir leur rôle de substrat reposant parfois sur quelques centimètres de charbon de bois surmonté de billes d’argile. Rempoter une orchidée conduit assurément à diverses astuces.

Pour rempoter une orchidée, il faut savoir que c’est la taille de la plante qui doit déterminer la taille du pot. Trop petit pour la plante, il risque de rendre celle-ci instable, trop grand, il risque de donner trop d’espace aux racines qui ont besoin d’être à l’étroit pour que la floraison soit optimale.

Il faut savoir choisir le moment le plus propice pour rempoter une orchidée, c’est-à-dire, à la fin de la floraison mais avant la reprise de la végétation et ne pas hésiter de recourir au tuteur comme support de la plante.

Dans l’entretien des orchidées, il vaut mieux opter pour le pot en plastique plutôt que le pot en terre parce que leurs racines, elles-aussi, ont besoin de lumière. S’il y a bien une chose qu’il faut absolument éviter dans la culture des orchidées, c’est le manque de lumière.

Les préparatifs du rempotage

Pour rempoter une orchidée, quel que soit le pot que vous aurez choisi, il faut impérativement qu’il comporte des perforations afin d’empêcher l’eau d’arrosage de stagner et ainsi permettre aux racines de sécher à temps dans un espace aéré. Ajoutez au besoin du gravier ou des cailloux pour une bonne aération.

Avant d’enfouir la plante dans son nouveau pot, retirez à la main ses parties mortes. Puis, à l’aide d’un sécateur que vous aurez préalablement bien nettoyé – ou à défaut, vous pouvez utiliser des ciseaux – coupez les racines abîmées et les parties brunies afin d’éviter qu’elles engendrent la pourriture. Débarrassez-vous ensuite, si nécessaire, des mauvaises herbes avec du désherbant maison.

Du substrat spécifique est disponible dans le commerce pour éviter au jardinier la tâche fastidieuse de composer l’humus à du terreau, du compost ou de la tourbe. Si vous tenez absolument à fabriquer vous-même le substrat, le mieux serait d’avoir sous la main de la sphaigne, de l’écorce de chêne et de la perlite. Évitez surtout d’utiliser des engrais.

Comment procéder pour bien rempoter une orchidée

  • Verser le nouveau substrat sans tasser jusqu’à mi-hauteur du pot
  • Dépoter l’orchidée et enlever le substrat qui se colle aux racines
  • Élaguer et couper les racines pourries
  • Vaporiser les racines de bactéricide et de fongicide pour prévenir la maladie (les cochenilles et autres parasites peuvent sévir en surface)
  • Positionner l’orchidée au centre
  • Remplir le pot avec le reste du substrat en tassant légèrement
  • Humidifier les feuilles, les tiges et les racines aériennes

Vous devez garder la plante dans un milieu où l’humidité de l’air est assez élevée, mais il ne faut pas la laisser sous des courants d air ni sous un soleil direct. La température ambiante ne doit pas être trop fraîche. En effet, l’orchidée a besoin d’une température idéale pour lui permettre de s’adapter au nouveau pot pour que plus tard, la multiplication florale soit optimisée.

Vous ne commencez à arroser qu’au bout d’une ou deux semaines en tenant compte des conseils d’entretien que votre fleuriste vous a donnés. L’eau de pluie sera privilégiée mais vous pouvez utiliser de l’eau non calcaire, même issue du robinet pour préparer la plante à fleurir.

Leave a comment