Le rhododendron pour apporter de la couleur dans votre jardin

S’il y a une plante qui peut survivre tout au long de l’année et avec laquelle il est bon de décorer son espace extérieur, c’est bien le rhododendron. On peut s’en servir aussi bien en tant que haie, en massif ou sujet isolé. Découvrez-en plus sur le rhododendron au fil de cet article.

Une plante décorative

Le rhododendron est une des plantes qui fleurissent au printemps et qui peuvent apporter une touche décorative à tout type d’espace extérieur. Derrière ce nom un peu barbare se cache en effet un arbuste aux formes et aux couleurs extraordinaires, assez pour égayer à lui seul tout le jardin. Et pour cause, existant en différentes variétés et milliers d’espèces, le rhododendron se décline sous différentes formes, une caractéristique qui lui vaut sa renommée actuelle.

Des fleurs à profusion

Le Rhododendron dans toute sa splendeur...En effet, au moment de sa floraison qui intervient dès le début du printemps pour arriver à son apogée en mois de mai, le rhododendron fournit des fleurs dont le diamètre peut faire jusqu’à 20 et 25 cm. À 5 lobes et regroupées en de jolis bouquets, celles-ci peuvent être de couleur rose, rouge, blanche ou violette, selon la variété. L’élégance de son feuillage ajoute un plus à son allure, un feuillage ovale, d’allure gaufrée ou lustrée, persistant et aussi décoratif que le laurier rose. On s’en sert aussi pour rehausser son jardin d’une jolie verdure tout au long de l’année, même sans la floraison.

À chaque couleur son usage

Comme il existe 8 variétés de rhododendron, on peut largement choisir celle avec laquelle décorer sa terrasse, son balcon, son loggia, etc. Pour ceux qui aiment le raffinement, le rhododendron champagne est fait pour eux, grâce à sa couleur crème. Le rhododendron yakushimanum, lui, est dédié aux plus romantiques, car cette variété fait rêver grâce à ses changements de couleurs selon les floraisons. Celle-ci peut en effet se décliner sous plusieurs couleurs, à savoir le mauve, jaune, violet, jaune et autre, de quoi faire de véritables arcs-en-ciel végétaux.

Comment le planter ?

Comme les rhododendrons sont des plantes originaires des régions froides, mais aussi des régions tropicales, on les trouve aussi bien en Asie qu’en Europe, en Amérique du Nord, au Japon et en Chine. Aussi, il est rustique et ne craint pas les hivers les plus rigoureux, même à – 40 °C. Dans les régions très ensoleillées, un peu d’ombre de type sous-bois lui fait toutefois du bien, de même qu’en le plantant à l’abri des vents violents, on lui donne toutes les chances de bien se développer.

Un sol sableux, acide, frais et bien drainé convient ainsi au rhododendron. Un jardin avec un terrain calcaire ou neutre pouvant aussi bien faire l’affaire. Il faut toutefois que celui-ci soit constitué de deux tiers de terre de bruyère et d’un tiers de terre franche non calcaire. D’ailleurs, c’est la formule idéale pour la planter sur une plate-bande, le rhododendron pouvant y pousser de nombreuses années. De même pour une culture en bac ou en port, idéale pour les petits jardins et les balcons.

Leave a comment