Plantes grasses : tout savoir sur leur bouturage !

Amateurs de jardinage, vous avez des difficultés à multiplier vos plantes grasses ? Vous souhaitez placer dans un pot une espèce que vous appréciez particulièrement ? Il suffit de quelques petits gestes afin d’obtenir une bouture plante grasse qui donnera ensuite d’autres plantes. Zoom sur des astuces pratiques permettant de bouturer facilement ce type de plante !

À quoi consiste le bouturage ?

À partir d’une plante déjà existante, le bouturage est une opération permettant d’obtenir des plantes de la même espèce. À noter qu’il est possible de le réaliser de différentes manières, que ce soit à partit d’une tige, d’une feuille, d’un bourgeon ou de racine. Ainsi, cette opération permet de multiplier facilement les plantes d’intérieur. En effet, en coupant un morceau de tige, celle-ci cicatrise sur la zone où elle a été coupée grâce à une réaction d’auto-défense.

De ce fait, le morceau de tige ou de racine peut se nourrir et lance un processus de croissance semblable à celui de la plante pour donner une bouture plante grasse.

Quand et comment bouturer ?

Il suffit de quelques petits gestes afin d’obtenir une bouture plante grasseLe meilleur moment pour bouturer est le début de la période de croissance des plantes. Cependant, les plantes grasses peuvent être bouturées à n’importe quel moment de l’année. Pour réussir votre bouturage, préférez toutefois la période de la fin de l’hibernation des plantes grasses, en été ou au printemps.

Les matériels indispensables pour bouturer sont les suivants : un couteau sans dent parfaitement aiguisé, un scalpel ou un greffoir et une bouteille d’alcool à 90°. Avant de commencer le bouturage, quelques opérations de préparation sont nécessaires. Une fois les outils désinfectés avec l’alcool, la première étape consiste à couper de manière très franche un morceau de feuille ou de racine. Il convient ensuite de recouvrir la blessure de poudre de charbon de bois pour éviter les éventuelles maladies cryptogamiques. Puis, placez vos boutures dans un local aéré et sec pendant 3 jours à une semaine pour que la blessure cicatrice complètement. Lorsque le cal (petit bourrelet) commence à se former, cela signifie que la bouture plante grasse peut être enfin mise en terre.  Mais d’abord, veillez à chasser les mauvaises herbes avec du désherbant maison.

Outre cela, il est indispensable de préparer le terreau en attendant que la bouture sèche. Sachez que les terreaux de rempotage réservés aux plantes grasses sont désormais disponibles sur le marché. Pour faire soi-même son terreau, il suffit de mélanger ¾ de sable brut avec un quart de perlite à mettre dans un pot de grande contenance.

Boutures de plante grasse : comment les planter ?

Il faut veiller à ce que les boutures de tige soient enfoncées jusqu’aux premières feuilles et qu’elles soient juste au-dessus de la terre. Pour les boutures de feuilles, enfoncez la partie préalablement coupée et calez-la ensuite avec des cailloux pour qu’elles restent droites.

Pensez à rempoter en optant pour un pot plus grandUne fois la bouture replantée suivant ces indications, évitez de l’arroser tout de suite au risque de la pourrir. L’idéal est d’effectuer le premier arrosage 15 jours après avoir planté la bouture, en évitant un arrosage trop abondant. Bien que les succulents ne requièrent pas beaucoup d’eau, il est recommandé de les arroser tous les 2 à 3 jours. Puis, il faut espacer les arrosages à raison d’une fois par semaine lorsque les racines sont présentes.

Au cas où la bouture plante grasse semble desséchée au départ, ne craignez rien puisque cela signifie qu’elle garde toute sa vitalité pour ses racines. Si les racines sortent toutefois du pot, pensez à rempoter en optant pour un pot plus grand.

Par ailleurs, il est préférable de placer les jeunes pousses de plantes grasses dans un endroit ventilé et chaud, comme par exemple dans une serre de jardin, puisqu’elles ne supportent pas encore l’exposition directe au soleil.

Leave a comment