Quoiqu’une plante mise en culture forcée en vue d’une floraison hivernale, durant la période des fêtes de fin d’année, l’amaryllis fleurit aussi en plein air, de juin à juillet. Cela en fait un élément de décoration très apprécié tant pour le jardin que pour l’intérieur de la maison.

Une plante d’extérieur et d’intérieur

L'Amaryllis dans toute sa splendeurPour ceux qui ne la connaissent pas encore, l’amaryllis est une plante majestueuse et généreuse dont la hampe florale peut faire jusqu’à 60 cm lorsqu’en pleine floraison. Le diamètre de ses fleurs peut également atteindre 15 cm de diamètre avec des couleurs unies ou panachées. Selon la variété d’amaryllis, celles-ci se déclinent en blanc rouge, rose, orange et jaune et un bulbe produit 2 à 5 fleurs. Ces caractéristiques font de l’amaryllis une plante particulièrement utilisée pour la décoration de l’espace extérieur de la maison, dont la terrasse et le balcon. On la plébiscite aussi pour mettre de l’ambiance dans la maison au moment où tout est gris dehors à cause du froid.

Une plante de multiples variétés

Toutefois, ce ne sont pas toutes les amaryllis qui peuvent être plantées dehors. En effet, les amaryllis au nom botanique hippeastrum sont non rustiques, donc, ne supportent pas la moindre descente de mercure. On les cultive donc expressément à l’intérieur de la maison, dans des pots suffisamment grands afin de laisser de la place au bulbe pour se développer. Celui-ci doit aussi être suffisamment lourd pour ne pas se retourner sous le poids de la plante une fois fleurie.

L’amaryllis belladona est donc la variété qu’on peut cultiver en pleine terre dans le jardin. Il en est de même pour l’amaryllis sonatini, les deux étant les plus cultivées à l’extérieur de la maison. Et pour cause, la première survit même à une température de -8 °C, comme c’est le cas dans les contrées au climat doux. Il en est de même pour la seconde, supportant même une température de – 10 °C.

La variété belladona

L’amaryllis belladona se plante ainsi idéalement en terre, car en godet, elle prendra 2 à 3 ans pour fleurir. Il faut aussi renouveler sa plantation tous les 4 à 5 ans en arrachant le bulbe et en séparant les caïeux qui se sont formés à la base pour avoir de nouvelles plantes. Préparez donc la terre en la labourant profondément, à 30 cm environ pour ameublir le sol. Enlevez les gros cailloux et les mauvaises herbes  qui s’y trouvent et ajoutez de la fumure organique parfaitement décomposée. Nivelez ensuite le terrain et brisez les mottes.

La variété sonatini

Faites de même pour l’amaryllis sonatini en la plantant au printemps et dans un sol drainé. Si celui de votre jardin est un tantinet lourd, rajoutez-y du sable et mélangez bien pour éviter que le bulbe n’y pourrisse. Une fois l’amaryllis sonatini plantée, ses bulbes fleurissent après 6 à 8 semaines, et ce, chaque année. Elle se développe ainsi parfaitement bien que ce soit dans le jardin, sur le balcon ou la terrasse, tout comme le myosotis ou encore la capucine.

Enfin, durant cette floraison, évitez de tailler la touffe de feuilles de l’amaryllis, car cela risque de l’épuiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *