Vous avez une cheminée dans votre logement ? Si oui, il est primordial de veiller à ce qu’elle soit parfaitement opérationnelle et sans danger. Pour cela, vous devez nécessairement procéder au ramonage avant et durant son utilisation. Cette intervention, bien souvent oubliée ou banalisée est pourtant très importante pour votre sécurité et vous permet par la même occasion de réaliser des économies d’énergie. Quelle est donc l’utilité du ramonage de votre cheminée ? Quand le faire ? Pour quel coût et comment cela se passe-t-il ?

Pourquoi est-il important de faire ramoner votre cheminée ?

Les dépôts de suie lors de la combustion bouchent peu à peu le conduit, et peuvent, à long terme, créer un incendie ou une intoxication au monoxyde de carbone. Le ramonage d’une cheminée participe donc à son entretien dans la mesure où il permet de se prémunir contre ces risques. L’utilisation répétée ou une période d’inactivité prolongée affecte le système de chauffage, que ce soit en ce qui concerne son efficacité et sa durée de vie. Ramoner la cheminée permet donc d’améliorer le rendement de la cheminée, ce qui contribue à éviter la surconsommation et à faire des économies d’énergies considérables.

De plus, si un sinistre survient, vous serez amené à fournir à votre assureur le certificat de ramonage ainsi que la facture qui prouvent que votre cheminée a bien été entretenue. Dans le cas échéant, votre assureur peut décider de ne pas vous indemniser.

ramonage cheminée

Combien coûte un ramonage de cheminée ?

Pour déterminer le coût d’un ramonage de votre conduit de cheminée, certains critères sont à prendre en compte. Cela dépendra donc de la taille, du niveau d’encrassement, de la durée de l’entretien, de la localisation ou même du professionnel dont vous avez sollicité les services. Il faudra tout de même prévoir en moyenne 40 à 100 euros.

Généralement, les prix sont plus élevés dans les grandes villes comme Paris. Si vous résidez dans le secteur de Calais par exemple, vous pouvez obtenir un devis gratuit du ramonage de votre cheminée sur un site dédié au ramonage et à l’entretien sur la ville de Calais. Après sa prestation, le ramoneur vous délivrera un certificat de ramonage attestant qu’il a été bien réalisé. Nous vous recommandons de le conserver jusqu’à la prochaine intervention afin de vous protéger en cas de sinistre. Vous pourrez ainsi le fournir à votre assureur si ce dernier l’exige.

Propriétaire ou locataire : qui doit ramoner la cheminée ?

La question ne se pose pas si vous êtes le propriétaire de la maison et que vous y résidez. Dans ce cas, vous devez vous en occuper vous-même. Au contraire, le ramonage de la cheminée doit être assuré par le locataire si le conduit est rattaché à un appareil individuel (maison ou appartement). En revanche, il doit être formulé clairement par le propriétaire dans le contrat de location que l’entretien de la cheminée revient au locataire. Dans le cas où le système est relié à des appareils collectifs (dans un immeuble par exemple), il revient au syndic de s’occuper de l’entretien. Cependant, il arrive dans certains cas que l’entretien de la cheminée soit inclus dans les charges locatives.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour faire ramoner une cheminée ?

Le ramonage de votre conduit de cheminée doit systématiquement être réalisé par un professionnel. En revanche, vous ne devez pas solliciter n’importe quel ramoneur, car l’opération peut être douteuse et n’aura aucune valeur. Pour cela, il est indispensable que le ramoneur détienne une qualification professionnelle ainsi qu’un agrément pour exercer cette activité.

Une fois le ramonage terminé, le professionnel se doit de vous remettre une facture et un certificat de ramonage. Cela est très important, car il vous sera d’une grande utilité en cas de problèmes. C’est pour cela que vous ne devez pas confier le ramonage de votre conduit de cheminée à un travailleur itinérant non qualifié, car il n’a pas de valeur légale. De plus, si vous disposez du matériel adéquat, vous pouvez effectuer vous-même le ramonage de votre cheminée. Cependant, il faudra solliciter l’intervention d’un professionnel qualifié afin de vous assurer que le travail est correct. Cette visite du ramoneur est essentielle et vous protège en cas de sinistre.

Quand faut-il faire ramoner une cheminée ?

La pratique du ramonage est encadrée par des textes de loi issus du règlement sanitaire départemental de la commune où se trouve le logement concerné. La fréquence de ramonage peut varier en fonction des régions et du type d’équipement de chauffage. L’idéal est de se renseigner en mairie afin de connaître les obligations liées à l’entretien des conduits de fumée.

Généralement, le ramonage de cheminée, d’insert ou de poêle se fait deux fois par an : une première fois avant la saison de chauffe et une seconde fois pendant la saison de chauffe. Le ramonage doit cependant être mécanique, c’est-à-dire réalisé avec un outil nommé « hérisson ». Cet équipement peut être mécanique ou en nylon. D’autre part, il est recommandé de procéder à un débistrage tous les 10 ans, en plus du ramonage. Le débistrage consiste à éliminer le bistre (il s’agit d’un dépôt de goudron dur et épais) du conduit, car il peut provoquer des feux de conduit.

Quels sont les risques lorsque le ramonage n’est pas fait ?

Négliger le ramonage de votre cheminée, c’est exposer votre santé et celle des autres. En dehors d’entraîner des conséquences néfastes (incendie, intoxication, surconsommation…), le manque d’entretien de votre conduit de cheminée vous expose à de multiples risques. Le premier risque financier est surtout lié aux assurances. La preuve de l’entretien de votre conduit est capitale pour bénéficier des aides en cas de sinistre.

Le certificat de ramonage et la facture justifient en effet que l’entretien est fait et vous mettent à l’abri d’éventuels sinistres. Il sera mentionné sur la facture le type d’appareil, les entretiens à prévoir ou encore les annotations concernant le ramonage effectué. Si vous ne disposez pas de ces documents, comme nous l’avons mentionné plus haut, votre assureur n’hésitera pas à se retirer. Vous risquez également d’être poursuivi légalement en cas de blessés ou de victimes. De même, si vous ne respectez pas les règles fixées par la loi dans le cadre du ramonage, vous encourez une amende forfaitaire pouvant atteindre 450 euros.

ramonage rendement conduit cheminée

Comment se déroule un ramonage de cheminée ?

Il existe deux méthodes de ramonage d’un conduit de cheminée : la méthode mécanique et la méthode chimique.

Le ramonage mécanique

Le ramonage mécanique est une méthode traditionnelle qui consiste à désincruster le conduit de cheminée à l’aide d’une bosse hérisson. Cette dernière est passée sur toute la hauteur du conduit afin d’enlever les dépôts de combustion et les suies. Il suffira ensuite d’aspirer toutes les saletés à l’aide d’un aspirateur adapté.

D’autre part, il est primordial de prendre certaines dispositions afin de protéger votre intérieur et de veiller à la sécurité du ramoneur. Nous vous recommandons pour cela de placer une grande bassine ou un sac poubelle sous le conduit et de couvrir les alentours immédiats de la cheminée d’un vieux drap ou d’une bâche par exemple. Vous devez également veiller à ce que la cheminée soit bien éteinte et vidée de ses cendres et composants tels que les chenets et la plaque de fonte. Les enfants et les animaux (si vous en avez) doivent également être maintenus à l’écart de la pièce durant toute l’opération de ramonage.

Le ramonage chimique

Le ramonage chimique se réalise à l’aide de bûches dites ramoneuses que l’on trouve dans les magasins. Ces bûches ramoneuses contiennent des produits chimiques qui débouchent le conduit de cheminée par leur combustion. Le ramonage chimique est en effet moins recommandé, car sa pratique a tendance à user rapidement les éléments du conduit. Il ne remplace pas non plus un ramonage mécanique qui reste de loin la meilleure solution.

Les derniers articles par Sybelle Delacroix (tout voir)