Le disjoncteur est un des éléments constitutifs du branchement électrique, certes peu connu, mais tout aussi important. Il constitue le point de départ de la circulation du courant dans le réseau électrique de la maison. Que savez–vous du disjoncteur électrique ? Nous vous disons tout ce qu’il faut savoir dans la suite de cet article.

Rôle du disjoncteur électrique

Avant tout propos, sachez que le disjoncteur est connu sous d’autres appellations comme : DB pour disjoncteur de branchement, disjoncteur général ou appareil général de coupure général (APCG). Pour ce qui est de rôle, le disjoncteur électrique est avant tout une séparation entre l’installation électrique privée et le domaine qui appartient à l’exploitant du réseau électrique. Cette séparation concerne deux normes : la NFC 14 — 100 et la NFC 15 – 100, la première est située en amont du DB et la seconde en aval. Le disjoncteur a aussi pour rôle de permettre une coupure générale du courant dans l’habitation, lorsque vous le passez sur zéro, tout le logement sera privé d’énergie électrique.

Règles à respecter lors de l’installation d’un disjoncteur de branchement

En règle générale, le disjoncteur électrique doit être placé à l’intérieur de l’habitation. Souvenez-vous qu’il joue un rôle de déclencheur général de courant. Il doit être facilement accessible (pas dans un local sous clé), sans avoir à sortir de l’habitation.

Le disjoncteur doit être fixé à une hauteur comprise entre 0, 90 m et 1, 80 m. Si l’on est dans le cas d’un logement avec accessibilité pour personne handicapée, la hauteur sera de 1, 30 m.

Deux modes d’installation sont possibles pour un disjoncteur : en saillie ou en encastrer.

Caractéristiques techniques d’un disjoncteur

Un disjoncteur de branchement est disponible en monophasé et en triphasé. Le monophasé dispose de deux bornes de connexion électrique, phase et neutre. Pour ce qui est du triphasé, il est doté de quatre bornes de connexion électrique, 3 phases et un neutre.

Ces bornes doivent être vissées dans des logements précis, il s’agit d’une palette de fils poussée par une vis pour serrer le câble d’alimentation électrique. Tout disjoncteur à un calibre qui indique la valeur maximale du courant qui peut circuler entre ses bornes. Ce calibre peut être réglé au niveau même de disjoncteur. Le disjoncteur est donc proposé avec plusieurs gammes de calibres. À titre d’exemple, un disjoncteur 15/45 A peut être calibré en 15 A, 30 A et 45 A.

Cheminement et protection du câble.

Deux possibilités existent pour faire circuler le câble entre le tableau électrique et le disjoncteur de branchement. Les deux possibilités sont les suivantes.

  • En encastrer, dans l’installation de support (les fils doivent dans ce cas circuler à l’intérieur d’une gaine ICTA afin d’assurer une protection mécanique)
  • En apparent, selon un système employant un système de moulure et goulotte

Dans le cas d’un système de protection en apparent, la protection contre les chocs mécaniques doit être fiable. Les professionnels préconisent d’utiliser une goulotte suffisamment large pour que le câble d’alimentation puisse circuler à l’intérieur. Le câble ne devrait pas être directement accessible sans avoir à utiliser un outil répondant à une norme NFC 15-100.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *