Comment bien choisir sa tronçonneuse ?

Investir dans une tronçonneuse n’est pas un achat qui doit se faire sur un coup de tête. Outre l’aspect financier qu’une telle dépense implique, l’usage que vous allez en faire est déterminant pour choisir votre matériel d’une manière raisonnée. En effet, selon les modèles, certaines tronçonneuses seront plus appropriées que d’autres pour certains types de travaux comme l’élagage, le débitage, etc. L’enjeu ici se situe notamment au niveau des performances techniques et de la sécurité d’utilisation.

La principale question pour se décider se trouve ici : quelles exigences votre tronçonneuse doit-elle satisfaire pour répondre à vos besoins quotidiens ? Seule la réponse à cette interrogation pourra vous guider vers le modèle adapté.

Abattre des arbres

L’abattage des arbres consiste à supprimer complètement un arbre qui représente un danger pour autrui ou pour des biens environnants (câbles électriques, voiries et autres clôtures). C’est une affaire de professionnels qui nécessite de solides connaissances sur les particularités des arbres à abattre (chêne, orme, hêtre, tilleul, etc.), notamment ses fragilités et sa zone de rupture.

Pour cela, vous n’avez d’autre choix que de vous munir d’un équipement professionnel. Les modèles de tronçonneuses Husqvarna sont sans conteste les meilleurs outils possible quant à ce type de travaux de coupe. Les moteurs sont puissants et robustes tout en offrant un confort de coupe inégalable, notamment grâce à l’utilisation de matériaux légers et performants.

Élaguer des arbres

L’élagage regroupe plusieurs aspects. Tout d’abord, il permet de se mettre en conformité avec les dispositions réglementant la hauteur des arbres. Ensuite, il fortifie l’arbuste lorsque celui-ci se développe. Pour vos travaux d’élagage, mieux vaut opter pour une tronçonneuse conçue spécifiquement pour cette tâche.

En effet, les tronçonneuses élagueuses sont commercialisées depuis quelques années et vous permettent l’utilisation de l’outil à une seule main. Lorsque vous êtes dans l’arbre, la tâche est ainsi grandement simplifiée et votre sécurité en est d’autant plus assurée grâce à votre main libre qui vous servira à vous accrocher aux branches environnantes.

Ébranchage et débitage du bois

Lorsque vous avez du bois à débiter, il reste souvent quelques branches. Il faudra donc terminer par un travail minutieux et ébrancher le bois à l’aide d’une tronçonneuse. Pour ce faire, inutile d’avoir un appareil trop puissant, un modèle électrique pourrait suffire pour ce type de travaux. Le principal atout d’une tronçonneuse pour l’ébranchage est d’être suffisamment maniable pour se faufiler facilement entre les branches.

Le débitage du bois, quant à lui, demande d’investir dans un modèle plus puissant (1 500 à 2 500 W) avec une longueur de guide adaptée à l’épaisseur du bois à couper. Là encore, une bonne connaissance de la densité de l’essence concernée vous permettra d’ajuster le modèle en conséquence. En effet, certains types de bois sont plus tendres que d’autres. Si vous avez l’habitude de couper toujours le même bois, vous renseigner sur sa dureté pourra vous éviter d’investir dans un modèle trop puissant et plus coûteux.

Leave a comment