Nichoir pour mésange : comment s’y prendre ?

Nichoir pour mésange : comment s’y prendre ?

A cette ère où il devient difficile aux mésanges de trouver où se loger et de quoi se nourrir, mettre à leur disposition des nichoirs pré fabriqués leur rendrait bien service. Cela leur permettrait de perpétrer leur espèce tout en donnant à nos jardins et environnement extérieur un cachet encore plus charmant grâce à leur présence.

L’importance des nichoirs pour mésanges

Le développement de l’urbanisme n’offre plus à nos amis les oiseaux les ressources qui leur sont indispensables pour survivre. Les maisons et immeubles de toutes sortes ont envahi leur territoire tandis que l’exploitation forestière massive a grignoté petit à petit leur habitat naturel. C’est donc tout naturellement qu’ils viennent trouver refuge sur les arbres de nos jardins ou sur nos toits. Cependant, avec les prédateurs existant sur ces lieux, ils arrivent difficilement à y élever correctement leurs progénitures. C’est la raison pour laquelle, il devient plus que nécessaire d’élaborer spécialement pour eux, des nichoirs pour mésanges, leur offrant ce qu’il faut comme espace et confort pour y élever leurs petits.

Des nichoirs pour mésanges bien adaptés

Fabriquer un nichoir pour mésange : un jeu d'enfant avec notre article Cependant, en dépit de ces nouveaux abris, des milliers de nichées de mésanges n’arrivent même pas à maturité, car ils sont délaissés au profit des gouttières ou autres tubes métalliques des habitations environnantes ces fameux nichoirs pour mésanges. N’arrivant pas à en sortir, les oisillons y meurent de faim, diminuant encore plus leur nombre déjà décroissant. Quelles en pourraient donc être les raisons et comment faire pour pallier la situation ?

Le mieux serait donc de leur offrir des nichoirs pour mésanges adaptés à leurs besoins et leur permettant de se reproduire convenablement. Pour rétablir l’équilibre perdu, il faut concevoir ces nichoirs de manière à ce qu’ils correspondent exactement à ce dont ces oiseaux ont besoin. En d’autres termes, les nichoirs pour mésanges doivent être conçus avec des matériaux naturels, sans produits ni odeurs chimiques qui les feraient fuir. Si on parle uniquement du cas des mésanges, c’est parce que ces oiseaux ont l’habitude de rechercher la proximité de l’Homme en se logeant dans des cavités en hauteur. Leur offrir des nichoirs pour mésanges spécifiquement élaborés et correspondant à leurs caractéristiques hors du commun aiderait donc à fait augmenter leur nombre aux environnants de la maison. Contrairement aux autres oiseaux fréquentant les jardins, ils sont les plus susceptibles de s’adapter à un nid artificiel, conçu par les mains de l’Homme.

Les mésanges pouvant aimer s’y installer

Les espèces de mésanges pouvant adorer s’installer dans ces nichoirs pour mésanges artificiels comprennent donc la bleue, la charbonnière, la noire, la nonnette, la huppée et la boréale. Les deux premières n’hésiteront pas à y élire domicile si le nichoir en question leur convient bien. Quant aux autres espèces comme les mésanges à longue queue ou les rémiz, elles construisent eux-mêmes leurs nids, ce qui fait qu’elles dédaignent ceux fabriqués par l’Homme. Les mésanges à moustaches, elles, fabriquent en outre les leurs au sol, en bas, dans des roselières épaisses. Qu’à cela ne tienne, si jamais aucune mésange ne s’y installe, d’autres oiseaux minuscules comme les petits passereaux, surtout les troglodytes mignons, les gobe mouche gris et noir, ainsi que les sittelles torchepot peuvent parfaitement s’installer dans ces nichoirs artificiels.

Comment les construire ?

Un oiseaux qui attends un nichoir pour mésange Avant de vous y mettre, faites donc attention aux caractéristiques que doivent disposer le nichoir pour mésanges. Premièrement, il est déconseillé de le construire avec des planches d’agglomérés ne pouvant pas supporter les conditions climatiques extérieures. En effet, celles-ci risquent de s’effondrer au bout de 6 mois ou 1 an tout au plus, alors que le nichoir est encore occupé par les mésanges et leurs oisillons. Il vaut donc mieux se servir de bois de conifère qui, tout en étant mis en vente à un bon prix, résiste très bien aux intempéries.

Nul besoin de le vernir ou de le peindre pour mieux le protéger, ces oiseaux ayant horreur des odeurs générées par ces produits. Faites également attention à utiliser des planches de 1 cm d’épaisseur au minimum afin de vous assurer de leur solidité. N’oubliez pas non plus de concevoir une ouverture en haut du nichoir, avec une charnière qui vous permettra de vider et de nettoyer le nid en hiver. Cet entretien le rendra de nouveau utilisable au prochain printemps. Une fois celui-ci complètement fini, accrochez-le contre un tronc d’arbre au-dessus du vide, à 1 m 50 – 3 m du sol et pas près d’une branche d’arbre. Celle-ci peut en effet servir aux chats ou autres prédateurs qui n’hésiteront pas à s’en prendre aux oisillons. Faites-y bien attention, car les mésanges ne choisissent pas n’importe quel nichoir et n’opteront que pour ceux qui se cachent derrière quelques végétations sans être trop accessibles. Les saisons idéales pour l’installer seraient donc l’automne ou l’hiver.

La fraîcheur de ces saisons y enlèvera toute odeur humaine et conférera au nichoir un air vieillot aux yeux des mésanges. L’installer au printemps serait une erreur, car ces petits oiseaux se mettent en quête de leurs nids vers la fin de l’hiver. En les orientant vers le sud, vous leur permettrez aussi de profiter du soleil. Enfin, protégez le tronc d’arbre sur lequel vous fixerez le nichoir avec des fils de fer en y plaçant au préalable de vieilles chambres à air de bicyclettes. Cela permettra au tronc de bien se développer.

Leave a comment