Rien ne vaut l’astilbe pour éclairer une zone ombragée du jardin. De la même famille que l’heuchère, ses qualités ornementales ne viennent pas seulement de ses feuilles délicatement découpées qui prennent l’aspect de plumes colorées en été. Elles viennent aussi des couleurs chatoyantes de ses fleurs. Une de ses particularités réside dans le fait que la plante peut vivre de longues années dans le coin qu’on lui a assigné au jardin.

Une fleur aux caractéristiques particulières

L’astilbe appartient à la famille des Saxifragacées. Elle nous vient des zones humides et des sous-bois de l’Asie du Sud-est et de l’Amérique du Nord. Cette plante vivace à feuillage caduc se plaît surtout à l’ombre ou la mi-ombre. Elle apprécie particulièrement une humidité constante au niveau des racines. En été, des panicules de fleurs minuscules aux couleurs variées – roses, rouges, blanches – apparaissent au milieu des feuilles délicatement découpées, telles des plumes légères. Ce feuillage léger constitué de folioles découpées en lobes dentés peut atteindre 75 cm de long.

Des origines au cultivar

Les manipulations ont permis la création de nombreux hybrides qui présentent une floraison très diversifiée. Les couleurs qui font le charme de l’astilbe se répartissent sur une palette d’une esthétique raffinée, du blanc immaculé au rouge vif, en passant par le jaune crème, le rose, le mauve et le pourpre. Par ailleurs, les cultivars sont de différentes tailles, allant de 20 cm à plus d’un mètre de hauteur, ce qui permet d’agencer des compositions de couleurs en jouant sur la hauteur des plantes. En été, vous pouvez vous confectionner des bouquets généreux avec les doux plumets qui orneront votre intérieur.

Comment agencer sa culture au jardin

Pour faire bien ressortir son charme, l’astilbe gagne à être plantée en grands groupes au jardin. Vous aurez soin de la planter dans une terre fraîche, fertile et à tendance acide en choisissant un lieu ombragé du jardin loin d’une exposition trop brûlante. Pourquoi pas au pied d’un saule pleureur ou un sous-bois, aux abords d’un bassin ou même un terrain marécageux mais non calcaire.Tout le charme de l'Astilbe dans le jardin

Disposez les plants d’astilbe en laissant 40 cm environ entre les pieds afin de leur laisser la place pour se développer. Incorporez une couche de pouzzolane au fond du trou de plantation et si possible de la terre de bruyère pour optimiser les conditions de repousse, notamment en gardant l’humidité nécessaire aux racines.

Vous pouvez également procéder à la multiplication en divisant les touffes au printemps ou en automne pour les replanter aussitôt.

D’autres vivaces pour avoir un beau jardin toute l’année comme les iris palustris, carex et hostas peuvent être associées à cette fleur pour donner un contraste heureux de couleurs de feuillages. Vous pouvez aussi mettre les heuchères ou les impatiens à ses pieds. Très décorative dans ces associations, son feuillage persiste jusqu’aux premières gelées. Il est à noter que l’astilbe a une durée de vie très longue pouvant aller jusqu’à 15 ans au même endroit mais ses ennemis sont l’oïdium et les taches foliaires.

Conseils d’entretien

L’entretien régulier à opérer est de supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure. Il est recommandé de faire un arrosage régulier lors de l’année de la plantation et ne pas oublier que l’astilbe craint surtout la sécheresse. Pendant les étés particulièrement chauds, il faut pailler pour maintenir l’humidité. Quand le feuillage devient jaune en automne, vous pouvez rabattre les tiges au ras du sol.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *