Dans le domaine de la construction, le bois est un matériau de choix. Il est utilisé depuis longtemps pour la fabrication des manches d’outils à cause de sa solidité et de sa durabilité. Il est employé pour réaliser l’ossature, les chalets, le cloisonnage, les planchers, la charpente et plusieurs autres œuvres. Économique et écologique, sa facilité d’approvisionnement et d’adaptation permet à chacun de l’utiliser sans grande technique de mécanisation. Si vous devez réaliser un petit ouvrage qui ne nécessite pas forcément de faire appel à un professionnel, voici comment percer du bois sans le détruire.

Le matériel de perçage du bois

Pour réussir un perçage de bois, il est nécessaire de disposer du matériel adapté. On peut facilement se procurer ce matériel dans les magasins de bricolage. Il s’agit généralement d’une perceuse et d’un foret à bois.

Vous pouvez soit opter pour une perceuse électrique simple soit pour un vilebrequin. Il faudra choisir le modèle adapté au type de perçage que vous souhaitez réaliser. En ce qui concerne les mèches, les plates sont moins chères, mais elles sont moins pratiques que les mèches hélicoïdales.

En dehors de la perceuse et de ses accessoires, vous aurez besoin d'un mètre pour prendre les mesures, d'une règle à niveau, d'un crayon ou d'un fil à marquer, de papier abrasif et de serre-joints.

Lors du perçage, il y a des risques que la mèche vrille et dérape ou se casse. Afin d'éviter ce genre d'incidents, une astuce est de marquer au poinçon le lieu à percer. Ainsi, vous poserez la mèche verticalement et sans pression au centre du point marqué, et vous veillerez à maintenir cette position tout au long du perçage.

Les étapes pour percer le bois sans le détruire

Pour percer du bois, il ne faut pas forcer sur les couches trop fines. Il faut donc procéder comme suit.

  • Marquer le lieu à percer à l’aide du crayon et du mètre-ruban.
  • Disposer une cale en bois sous le bois à percer pour l’immobiliser.
  • Fixer les pièces en bois sur un support stable.
  • Régler la vitesse de rotation de la perceuse à la moyenne, après y avoir installé le foret.
  • Utiliser une autre planche pour maintenir le bois en place afin de consolider ses fibres.
  • Se servir des serre-joints pour mettre à plat et serrer les planches.
  • Pointer le bout du foret au lieu marqué précédemment et allumer la perceuse.
  • Démarrer le perçage en s’assurant de bien tenir la perceuse verticalement.
  • Lorsqu’on est proche du fond du bois, abaisser la pression sur celui-ci et laisser le foret le grignoter.
  • Continuer l’opération et traverser la pièce première et la seconde partiellement.
  • Terminer en ponçant avec le papier abrasif choisi.

Pour le bois sec et difficile à percer comme l'ébène, vous pouvez le frotter avec la cire d'une chandelle ou faire un point avec de l'huile de vidange exactement sur l'emplacement à percer. Cela facilite le passage de la mèche.

Réaliser un bon perçage requiert l’utilisation de mèches bien aiguisées. En suivant ces étapes, vous êtes sûr de percer votre bois sans l’abîmer. Ainsi, vous pourrez faire vos opérations nécessitant le bois, sans faire appel à un professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *