Nos habitudes quotidiennes nous poussent à consommer énormément d’électricité. Si votre logement est ancien ou mal isolé, votre facture d’électricité risque d’augmenter très rapidement malgré vos efforts. Avec des gestes simples et certaines aides de l’État, vous pouvez améliorer votre consommation électrique et réaliser des économies d’énergie.

L’impact de la consommation électrique

L’énergie la moins polluante est celle qu’on ne consomme pas. Nous le savons, la consommation électrique est un désastre pour notre environnement. Entre notre chauffage, notre consommation d’eau chaude, l’utilisation de nos appareils de cuisson et l’éclairage de la maison tout entière, nous consommons toute l’année énormément d’électricité.

D’ailleurs, nos gestes quotidiens nous poussent parfois à utiliser bien plus d’électricité que ce dont nous avons réellement besoin. Le chauffage représente d’ailleurs la plus grande part de consommation d’énergie dans les foyers. Avec une mauvaise isolation de notre appartement ou de notre maison, la surconsommation est très vite arrivée.

Notre performance énergétique est grandement impactée par notre vie quotidienne, alors que des gestes simples et quelques aménagements peuvent suffirent à adopter une conduite de consommation énergétique plus responsable de notre environnement.

Les petits gestes du quotidien qui améliorent notre consommation électrique

Pour réussir à avoir une consommation électrique responsable, il est possible d’adopter des gestes simples. On sait que 12 % de notre consommation d’électricité est due à l’éclairage de notre maison. Alors, comment faire pour s’éclairer de manière plus responsable ?

Il est très facile de penser à éteindre systématiquement la lumière lorsqu’on quitte une pièce. Cela paraît bête, mais réaliser ce geste au quotidien permet de réduire grandement la consommation électrique.

Il est également très simple de profiter au maximum de la lumière du jour afin d’éviter de se servir de l’éclairage artificiel. Installez-vous près des fenêtres ou toute autre source de lumière naturelle pour travailler ou lire.

Sélectionnez intelligemment les ampoules pour vos lampes d’intérieur. En effet, la puissance des ampoules doit être adaptée à vos besoins. Généralement, vous n’avez jamais besoin d’une ampoule de 100 Watts dans la maison. Une lampe de plus faible intensité suffira amplement. Optez pour des ampoules LED, bien moins gourmandes en électricité, mais qui offrent un bon confort d’éclairage.

Avec un chauffage à basse consommation, des panneaux réfléchissants derrière vos radiateurs, en fermant les volets la nuit et en été ou en évitant autant que possible la climatisation, on consomme moins d’énergie, notre facture d’électricité diminue et nous sommes plus écoresponsables !

Les aides disponibles pour la rénovation énergétique

Si les petits gestes quotidiens ne suffisent plus et que vous souhaitez améliorer votre performance énergétique, alors vous pouvez envisager des travaux de rénovation énergétique. Ces travaux permettent de réaliser une économie sur votre consommation électrique très rapidement. En France, plusieurs aides sont proposées aux propriétaires afin de réaliser de la rénovation énergétique.

« MaPrimeRévov » a été lancée le 1er janvier 2020 et s’adresse aux propriétaires occupants les plus modestes. Elle est accordée sans condition de revenus afin de rendre l’amélioration de l’habitat accessible à tous.

La « Réduction d’impôt Denormandie » est un dispositif permettant aux particuliers qui achètent un logement à rénover de profiter d’une réduction de leur impôt sur le revenu. La condition pour obtenir cette aide est que les travaux à réaliser coûtent moins de 25 % du prix du logement acheté par le propriétaire bailleur.

« L’écoprêt à taux zéro » permet de financer la rénovation énergétique de votre logement sans devoir avancer votre argent et sans payer d’intérêts. Pour profiter de cette aide, vous devez déclarer ce logement comme résidence principale et cette habitation doit dater de janvier 1990 au plus tard. L’écoprêt à taux zéro est accessible pour la rénovation de maison ou d’appartement.

D’autres aides pour les travaux de rénovation énergétique existent, comme une TVA à 5,5 % attribuée à certains propriétaires souhaitant faire des travaux, le dispositif coup de pouce pour économies d’énergie qui, depuis 2019, aide les habitants avec une prime pour l’amélioration du chauffage ou de l’isolation, les chèques énergie pour aider à payer des factures d’électricité ou des travaux, ou encore l’exonération de la taxe foncière pour les propriétaires qui mettent en œuvre des travaux d’économie d’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *