Installer un éclairage de jardin présente de nombreux avantages. Cela facilite vos déplacements la nuit d’une part et met en valeur certains éléments de votre jardin d’autre part. Notez que lorsqu’on parle de l’éclairage du jardin, il s’agit de luminaires qui souvent, sont alimentés par des câbles enterrés. L’installation de tels dispositifs nécessite que vous teniez compte de certaines normes et que vous preniez quelques précautions.

Quels sont les différents types d’éclairage de jardin qu’on retrouve aujourd’hui sur le marché ? Quelles sont les étapes à suivre pour l’installation de l’éclairage du jardin ? Retrouvez ici des réponses à ces interrogations.

Quel éclairage extérieur choisir ?

Pour bénéficier des avantages qu’offre un éclairage de jardin, il importe de choisir le bon équipement. Il s’agit là d’une tâche qu’il n’est pas toujours aisé d’effectuer, car il existe différents types d’éclairages de jardin.

Parmi les principaux, vous retrouverez le lampadaire qui est le choix vers lequel se tournent les personnes qui veulent miser sur le côté décoratif. Cet équipement est la plupart du temps équipé d’une ou de plusieurs lanternes. L’un des plus grands atouts des lampadaires est leur hauteur pouvant atteindre deux mètres. Cela fait de ce type d’éclairage l’un des plus puissants sur le marché.

Ensuite, vous avez les spots qui sont des dispositifs qui se caractérisent par une grande puissance. Ils peuvent être sur pied ou escamotables à l’instar du système Nortène, afin de laisser passer la tondeuse. Soulignons que grâce à ce type d’éclairage de jardin, vous pouvez composer votre éclairage comme vous le souhaitez. Certaines personnes choisissent, en effet, de diriger l’appareil vers la maison tandis que d’autres optent pour l’éclairage des arbres.

Les bornes lumineuses quant à elles, sont celles que vous pouvez choisir si vous souhaitez miser sur un éclairage discret. Elles peuvent être fixées ou piquées et conviennent mieux à une délimitation de la pelouse ou de l’allée. Ajoutons que les bornes lumineuses sont pour la plupart, équipées de détecteurs de mouvement qui peuvent dissuader les personnes mal intentionnées.

Quel câble pour alimenter un éclairage extérieur ?

Vous aurez nécessairement besoin d’un câble pour alimenter l’éclairage extérieur de votre jardin. Le câble dont il est question ici doit présenter certaines caractéristiques notamment celui d’être étanche. Ainsi, la protection de l’électricité contre l’humidité est assurée.

Notez par ailleurs qu’il existe différents types de câbles. Ce qu’il faut privilégier, ce sont les câbles électriques qui disposent d’une gaine protectrice. La gaine électrique ICTA ou la gaine TPC sont notamment les dispositifs vers lesquels vous devez vous tourner.

installer un éclairage de jardin

On retrouve à l’intérieur de la gaine de protection TPC, une corde en plastique dont le rôle est de tirer les câbles électriques dans le fourreau enterré. Ce dispositif de gaine électrique extérieur est destiné à la protection mécanique des cordons, des câbles et faisceaux électriques dans les installations enterrées. La gaine TPC (Tube de Protection des Câbles) est en outre conçue pour résister aux chocs.

La gaine ICTA répond quant à elle, aux exigences de la norme NF C 15-100. Elle est utilisée pour les passages de réseau électrique enterré de petite section. La particularité de cette gaine réside dans le fait qu’elle convient aussi bien à une utilisation extérieure qu’intérieure. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle est traitée pour éviter la propagation des flammes. On dit qu’elle est ignifugée.

Soyez organisé et méthodique

Nous parlons plus haut des étapes importantes dont il faut tenir pour l’installation d’un éclairage de jardin. Pour commencer, vous devez faire la liste des outils dont vous aurez besoin à savoir :

  • un crayon de chantier et une feuille pour le croquis ;
  • une gaine protectrice qui soit flexible ;
  • une boîte de dérivation étanche ;
  • des luminaires ;
  • un gel d’étanchéité, etc.

Il faudra ensuite que vous réalisiez le croquis de votre installation. On doit entre autres, retrouver sur le schéma, l’emplacement souhaité pour les luminaires et la disposition des futurs câbles électriques. Cette étape est importante dans le sens où il vous permettra de faire des prévisions en vous basant sur des éléments tangibles.

Il convient après cette étape, de creuser les tranchés afin d’enterrer les câbles électriques que vous aurez protégés avec une gaine électrique. L’idéal est de creuser la tranchée à une profondeur de 20 mètres environ.

L’étape suivante consiste à la pose des luminaires. Il s’agit d’une étape qui peut varier en fonction du type d’éclairage de jardin pour lequel vous avez opté. S’il faut prévoir une assise en béton simple dans le cas des lampadaires, vous devez creuser un trou rempli de gravier pour l’installation du spot enterré.