Qu’il s’agisse de construction ou de rénovation d’intérieur, le choix du revêtement de sol semble souvent compliqué. Plusieurs paramètres doivent être pris en compte, à savoir la longévité, l’esthétique ou encore le prix. Le parquet figure parmi les incontournables puisqu’il offre de nombreux avantages. Il apporte du cachet à une pièce et s’entretient facilement. Tour d’horizon de ce revêtement de sol, des différents modèles existants et de ses avantages !

Présentation du parquet

Un parquet est un revêtement de sol constitué de lames munies d’une couche de 2,5 mm de bois. En principe, nous distinguons deux familles de parquet : le parquet massif composé entièrement d’une seule essence de bois et le parquet contrecollé constitué d’une couche d’usure nommée parement de bois (2,5 à 6 mm).

Si le parquet ne comportait autrefois que de grossières planches de bois, il se présente aujourd’hui comme une solution durable et élégante. Cela s’explique surtout grâce à l’évolution des tailles des matériaux utilisés.

Les points forts du parquet

Le parquet regroupe à lui tout seul un éventail d’avantages aussi bien sur le plan esthétique que sur le plan économique ou de confort. Zoom sur ces nombreux atouts :

  • Un panel d’essences de bois

Polyvalent, le parquet s’adapte à n’importe quel intérieur. Si le parquet massif exotique convient parfaitement à une décoration ethnique chic, le parquet en contrecollé est particulièrement adapté à une déco scandinave. Quant aux amateurs de style traditionnel, l’idéal est d’opter pour du parquet en merbau, en teck ou en chêne. Hormis les types de parquets, le choix d’essences de bois et de motifs est également très large. Quel que soit vos goûts et vos préférences, vous trouverez facilement le type de parquet qui se mariera à votre intérieur. De plus, l’essence de bois du parquet apporte de l’originalité puisque chacune d’entre elle est différente.

  • Un confort irréprochable

L’un des principaux atouts du parquet est le côté chaleureux et sain du bois qui est un matériau naturel. Ce dernier contribue énormément à l’équilibre de la maison en raison de sa participation à l’équilibre hygrométrique de la pièce où le parquet est installé. En outre, le parquet en bois assure des qualités inégalables en termes d’isolation thermique et phonique. En effet, il participe à la correction d’un volume. En choisissant une sous-couche adaptée, il est notamment possible d’améliorer l’isolation acoustique dans certaines pièces.

  • Une robustesse hors norme

Comparé au carrelage ou à la moquette, le parquet se distingue par sa longévité. Un parquet de très bonne qualité peut durer jusqu’à 70 ans. Il suffit de bien l’entretenir et de le poncer régulièrement pour qu’il s’embellisse avec les années.

  • Un entretien aisé

Le parquet est surtout apprécié pour sa facilité d’entretien. En effet, il suffit de l’entretenir avec un linge légèrement humide ou un aspirateur. Sa résistance aux tâches lui confère effectivement cette particularité.

La pose du parquet

Contrairement à ce que l’on pense, le parquet est facile à poser. Il convient toutefois de bien choisir le type de pose à utiliser puisqu’il en existe plusieurs. Le plus répandu est la pose flottante, d’où la notion de parquet flottant.

Pour cette catégorie de pose, le parquet n’est ni collé ni cloué, mais joint par emboîtement. Son poids lui permet de rester en place. Très pratique, la pose flottante ne requiert ni de matériel ni de savoir-faire particulier.

À savoir que la disposition du parquet doit respecter la configuration de la pièce. En outre, il faut éviter d’installer les lames de parquet de façon parallèle à la fenêtre principale. Pour une pièce rectangle, par exemple, les lames doivent être posées le long du mur et doivent suivre la forme de la pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *