De nos jours, il est souvent nécessaire de souscrire à un crédit pour sa maison ou plus communément appelé prêt immobilier, que ce soit pour un achat d’une nouvelle demeure ou dans le cadre d’un investissement locatif. Il s’agit en fait d’un fonds ou d’un financement qui est destiné à disposer en partie ou en totalité des coûts pour différents projets concernant son logement. Aujourd’hui, différents organismes et banques fournissent de ce genre d’offre de crédit. Et généralement, des différences assez significatives sont palpables au niveau du taux de crédit, des conditions de l’octroi du prêt et des garanties qui sont exigées. Ainsi, il est toujours nécessaire de bien analyser les propositions, notamment pour ne pas signer un accord qui serait à votre désavantage. D’ailleurs, pour vraiment en obtenir, il est crucial que vous sachiez comment calculer le crédit pour votre maison. Mais comment ? On vous dit tout dans cet article.

Qu’est-ce qu’un crédit ou un prêt pour sa maison ?

Tel que son nom l’indique, un crédit ou un prêt pour une maison est le plus souvent une grosse somme d’argent affectée, entre autres, à l’achat d’un bien immobilier. Il s’agit d’un prêt proposé par un organisme de financement ou par une banque. Cet emprunt dispose d’un taux d’intérêt fixe ou variable en fonction des conditions et des clauses du contrat de prêt. Généralement, le remboursement de ce genre de crédit s’effectue par mensualité sur de nombreuses années. Son obtention, quant à elle, nécessite à chaque fois une garantie par rapport à l’objet du financement. De plus, dans la plupart des cas, en tant qu’emprunteur, vous devrez apporter votre contribution avec vos fonds personnels à une hauteur de 10 à 30 % de la valeur du bien immobilier.

Vous aurez aussi l’obligation de payer une assurance décès et/ou d’invalidité qui servira de couverture à l’établissement. Des frais de dossiers négociables sont également compris dans le coût du crédit, hormis ceux qui bénéficient de 0 % de taux. Si vous voulez en savoir plus sur les modalités d’octroi et les différentes conditions de ce type de prêt, vous pourrez vous rendre sur le site de tschann qui vous donnera toutes les informations qui vous seront utiles.

Quels sont les avantages de calculer son crédit immobilier ?

Il faut savoir que calculer son crédit immobilier revient à définir le montant des mensualités. En réaliser le calcul permet de profiter de plusieurs avantages, notamment si vous êtes un particulier. Ainsi, cela vous donnera l’occasion de comprendre un peu plus le crédit que vous envisagez. De plus, à l’issue de ce calcul, vous aurez aussi la possibilité de comparer différentes propositions offertes par d’autres organismes. Mais le plus important est que vous puissiez vous rendre compte plus facilement si les sommes à rembourser conviennent bien à votre budget. En d’autres termes, vous connaitrez précisément la somme d’argent que vous devrez mettre de côté chaque mois. Cette étape est d’une importance cruciale surtout si vous voulez savoir que votre projet est vraiment viable. Sinon, vous devrez trouver une autre offre ou revoir les clauses du contrat de crédit initial.

Par ailleurs, lorsque vous calculerez vos mensualités de prêt, il vous sera plus simple de fixer le nombre d’échéances qui vous correspondra au mieux. Vous pourrez ainsi choisir de vous engager dans la réalisation d’un remboursement échelonné sur plusieurs années, à savoir 10, 15, 20, 25 ans ou plus.

Comment calculer le montant des mensualités ?

Comme nous avons pu le voir, la mensualité est l’élément de base dans un crédit. Il faut ainsi savoir que si vous fixez des mensualités trop faibles, l’emprunt vous coutera beaucoup plus cher. L’avantage néanmoins, est que vous avez plus de liberté financière dans votre quotidien. Dans le cas contraire, notamment si vous optez pour des mensualités trop importantes, vous vous mettrez surement en danger financièrement. Voici donc les points à prendre en compte lorsque vous comptez calculer vos mensualités.

Définir votre rentrée d’argent mensuelle

Il s’agit d’une des étapes les plus importantes pour bien calculer le montant que vous pouvez payer chaque mois. Vous devrez donc déterminer les revenus que vous touchez mensuellement. Bien entendu, vous vous baserez sur votre salaire, mais aussi sur d’autres éventuels revenus. Attention toutefois, si vous avez un revenu variable, entre autres, il est déconseillé de ne pas le prendre en considération sur toute sa totalité. L’idéal serait de faire une moyenne sur au moins dix ans.

Connaitre votre taux d’endettement actuel

Si vous avez d’autres emprunts en cours, vous devrez les déclarer à la banque ou l’organisme qui vous octroiera un prêt. D’ailleurs, la première chose qu’ils vont faire est de calculer le taux des mensualités de tous vos emprunts. Plus précisément, ils vont vérifier que ce taux ne dépasse pas 33 % de vos revenus mensuels.

Définir toutes vos dépenses fixes

Cette étape est particulièrement importante, car le logement ne constitue uniquement pas vos dépenses mensuelles. Nous ne vous apprenons rien, car vous avez aussi des dépenses liées à la nourriture, aux impôts, à la santé et tant d’autres encore. Il est ainsi nécessaire de faire une estimation la plus précise possible.

Penser à allouer un budget pour vos plaisirs

La souscription à un prêt immobilier ne doit pas vous empêcher de vivre et de vous faire plaisir. Il est donc important de conserver une certaine somme d’argent pour cela. Cette part sera utile pour vos vacances par exemple et pour chacun de vos loisirs.

Anticiper de grosses dépenses futures

Souvent, vous pourrez avoir d’autres projets qui vous couteront beaucoup d’argent, à savoir l’achat d’une voiture, les études de vos enfants, ou un mariage par exemple. Vous devrez ainsi y penser sérieusement, notamment pour ne pas bloquer la réalisation de tels projets avec une mensualité beaucoup trop lourde.

Ne pas choisir forcément les durées standard d’emprunt

Généralement, les banques et autres institutions proposent des prêts à rembourser sur des durées standards allant de 15 à 30 ans. Pour profiter d’un certain avantage, si possible, optez pour un emprunt de 18 ans plutôt que de 20 ans par exemple. Vous gagnerez ainsi plus, sans pour autant trop augmenter les mensualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *