Lors de l’achat d’une piscine, il y a généralement deux questions qui reviennent souvent. La première concerne le type à privilégier avant tout (piscine hors sol, piscine creusée, piscine autoportée…) puisque cela peut avoir une influence décisive sur la suite. La seconde fait référence à l’entretien puisque comme une piscine contient une grande quantité d’eau, il faut parvenir à ce que celle-ci reste propre pour des raisons évidentes d’hygiène. C’est sur cette seconde question que porte cet article où nous allons énoncer quelques grandes règles à respecter à la lettre pour l’entretien de sa piscine.

Posséder un système de filtration de bonne facture

C’est vraiment la base lorsqu’on possède une piscine dans son jardin, d’autant plus si celle-ci n’est pas couverte. En effet, même en plaçant une bâche, il y a aura forcément des feuilles, des insectes et micro-organismes qui s’introduiront à partir de sa surface. D’ailleurs, avec un abri aussi, il est impossible que l’eau ne soit pas contaminée par quelque chose à un moment donné. Le système de filtration repose sur un fonctionnement assez simple : une pompe va aspirer l’eau du bassin via les skimmers et cette eau va se nettoyer à travers le filtre.

Bien sûr, pour que l’entièreté de l’eau du bassin soit filtrée, il faut laisser allumer le filtre en continu (sauf la nuit). Si vous ne le faites pas, de grosses impuretés vont finir par se former et risquent tout simplement de boucher votre filtre. Il faudra d’ailleurs penser à nettoyer régulièrement votre filtre (une fois par mois en moyenne), ce qui ne demande pas d’avoir des compétences particulières en bricolage.

 Nous vous conseillons autrement d’opter pour un filtre à cartouches dans l’idéal parce que ces dernières sont faciles à changer et à nettoyer.

Traiter régulièrement l’eau de sa piscine

Le filtrage, c’est bien pour lutter contre la saleté visible, ce qui évite en partie à l’eau de virer au vert. Toutefois, les micro-organismes que nous avons évoqués précédemment passeront à travers votre système de filtration et ce dernier n’aura donc aucune utilité pour les éliminer. Et à terme, si vous ne traitez pas l’eau, des parasites microscopiques, des bactéries et des champignons vont finir par prendre votre bassin de piscine pour leur espace de détente. On peut citer par exemple le cryptosporidium, un parasite particulièrement inquiétant qui sévit dans les piscines.

Ainsi, si vous souhaitez éviter tout risque, il sera nécessaire d’utiliser des traitements généralement sous forme de galets dans l’eau. N’oubliez pas de mesurer le PH qui doit être autour de 7 pour que ces traitements soient efficaces. Pour info, on utilise en général du chlore pour la désinfection, l’électrolyse du sel pour transformer le sel en chlore ou encore du brome.

Un nettoyage quotidien manuel régulier (feuilles, insectes…)

Le nettoyage manuel est surtout pertinent si vous ne disposez pas d’abri de piscine. Il vise à compléter la filtration et le traitement de l’eau en retirant à l’aide d’une épuisette les gros éléments visibles comme des feuilles ou des insectes morts. Il faudra aussi penser à nettoyer les parois de la piscine à l’aide d’une brosse ou d’une éponge adaptée.

Les derniers articles par Sybelle Delacroix (tout voir)